Imprimer

La maturité digitale des fournisseurs à la loupe !

on .

Facteur clé de réussite des projets de digitalisation de la fonction achats, la capacité des fournisseurs à collaborer via des solutions et canaux numériques reste perfectible. Pour mieux connaître leur niveau de maturité dans ce domaine, Acxias lance un Baromètre en partenariat avec plusieurs grands donneurs d’ordres.

maturite-digitalePlus de deux entreprises sur cinq considèrent comme « très faible » (4 %) ou « plutôt faible » (39 %) la maturité digitale de leurs fournisseurs, c’est à dire leur capacité à collaborer avec les donneurs d’ordres via des solutions ou des canaux numériques. Et aucune ne juge cette maturité élevée (voir schéma ci-contre). Tirés d’une enquête réalisée en début d’année par Acxias auprès d’une cinquantaine de directeurs et responsables achats, ces chiffres montrent à quel point la marge de progrès reste importante pour optimiser les relations digitales entre partenaires commerciaux et maximiser les résultats.

Les grandes étapes de la chaîne de traitement bénéficient toutefois de niveaux de maturité digitale distincts. Si les segments « Source-to-contract » (sourcing, consultation, contractualisation) et « Procure-to-pay » (volet procurement : commandes, catalogues, flux logistiques) recueillent le plus de réponses « très faible », ce sont aussi ceux où les fournisseurs semblent les plus impliqués. Dans les deux cas, 4 % des répondants à l’enquête estiment en effet que la maturité digitale de leurs fournisseurs est « plutôt élevée » sur ces processus au cœur du cycle des achats et approvisionnements.

Il en va de même sur le volet finance du segment « Procure-to-Pay » (facturation, carte d'achat, services financiers, etc.), qui recueille globalement les meilleures appréciations. « S’agissant de flux transactionnels historiques de facturation et de paiement, il est logique que la dématérialisation de ces échanges soit aujourd’hui bien en place », explique Bertrand Gabriel, directeur d’Acxias. Finalement, c’est sur le segment « Gestion de la relation fournisseurs » (informations, pilotage, performance) que le retard semble le plus important, avec plus de la moitié des répondants considérant la capacité d’interactions digitales des fournisseurs « plutôt faible » ou « très faible ».

Pour aider les directions des achats à y voir plus clair et à sensibiliser leurs partenaires fournisseurs sur la nécessité de progresser dans ce domaine, Acxias a engagé la mise en place d’un Baromètre sur le sujet. « La capacité de collaboration digitale des fournisseurs est un facteur clé de succès des projets de digitalisation de la fonction achats », insiste Bertrand Gabriel. L’objectif du Baromètre est double : contribuer à la montée en maturité des fournisseurs, aider les directions des achats à introduire des critères correspondants dans le processus de sourcing. « Il permettra également d’identifier les capacités des solutions e-achats et des plates-formes d’échanges, fournissant ainsi des pistes d’amélioration aux éditeurs », complète Thierry Parisot, en charge du Baromètre.

Pour cela, un questionnaire sera envoyé à un panel de fournisseurs de plusieurs grands donneurs d’ordres partenaires, qui mandatent Acxias pour mesurer le niveau de digitalisation des échanges, évaluer la capacité de collaboration digitale, déterminer les flux et processus les plus concernés, identifier les outils et canaux privilégiés, définir des leviers de performance. L’enquête portera sur toutes les catégories d’achats, profils de fournisseurs et périmètres géographiques.

Si vous souhaitez participer à cette démarche et bénéficier sans frais d’une évaluation de la maturité digitale de vos fournisseurs, contactez Acxias : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. | 01 84 17 63 31 | Thierry Parisot, chef de projet.
Pour en savoir plus : http://www.acxias.com/ressources/barometre-fournisseurs