Solutions
Basware s'offre l'Américain Verian 
Un an après le rachat de Procserve, l'éditeur finlandais annonce l'acquisition de Verian, à la fois pour compléter son offre procure-to-pay...
Partenariat entre Tradeshift et Xerox 
L'éditeur américain annonce un partenariat mondial avec Xerox qui pourra proposer à ses clients des solutions d'automatisation....
L'Américain Taulia s'avance sur le marché français 
Par l'entremise d'Invarture, son distributeur exclusif dans l'Hexagone, l'éditeur fondé en 2009...
Neopost s'attaque aux factures fournisseurs
Neopost France, spécialisé dans la gestion des documents physiques et numériques...
Sage X3 disponible dans le Cloud 
Après l'Amérique du Nord et le Royaume-Uni, l'éditeur britannique annonce la disponibilité en France de son ERP Sage X3 dans le Cloud...
Marchés
Les applications achats tiennent leur rang 
Loin derrière la gestion de la relation clients, la finance et les ressources humaines, les achats ont pesé pour plus de 5,5 %...
Dématérialisation à plus de 90 % en 2018  
Tous processus métiers confondus, seulement 9 % des traitements en moyenne continueront d'être réalisés sur papier...
Dans le décisionnel, les métiers prennent la main 
Selon Gartner, le marché mondial de la Business intelligence (décisionnel) devrait progresser de 5,2 %...
Une sécurisation limitée de la supply chain  
Selon l'enquête réalisée mi-2015 par Generix Group, les entreprises privilégient les systèmes de remontées de données...
Projets
L'Opéra national de Paris bascule vers Qualiac 
Pour moderniser son système d'information financier et comptable, en place depuis 1994...
Jardiland optimise son processus achats 
Après l'envoi de ses factures clients, le réseau de jardineries vient de confier à Esker la dématérialisation des 24 000 factures...
Elior étend l'e-facturation aux petits fournisseurs  
Engagé dans la dématérialisation fiscale depuis près de dix ans, pour environ 2,5 millions de factures traitées chaque année...
A l'occasion de l'édition américaine du SAP Ariba Live, qui s'est tenue en mars à Las Vegas, l'éditeur a annoncé de nouveaux modes de collaboration électronique sans frais pour les fournisseurs et une série d'innovations pour faciliter l'adoption de ses solutions e-procurement.





 
Près d'un an après avoir intégré SAP, Ariba a profité de son événement annuel pour présenter ses dernières solutions applicatives et surtout dévoiler une série d'innovations autour de son Business Network. En préambule, Alex Atzberger, président de SAP Ariba, avait planté le décor : « Dans le domaine des achats, nous tirons aujourd'hui pleinement partie de la combinaison de la puissance et de la taille de SAP, d'une part, de l'innovation et de l'approche clients d'Ariba, d'autre part ».

Principale innovation du Business Network, le « Light enablement » propose un dispositif d'échange « allégé » aux fournisseurs de classe C, les moins importants en termes de volumes de dépenses pour leurs donneurs d'ordres, mais les plus nombreux, et souvent les plus difficiles à convaincre des avantages du Business Network. Sans nécessité d'enregistrement sur le réseau, il leur est désormais possible de recevoir un bon de commande, d'envoyer une confirmation ou de déclencher la facture associée, par le biais de la messagerie électronique, sans modifier leurs procédures ou passer par un portail, ni payer de commission.

Bien que le module achats soit le plus présent dans les progiciels de gestion généralistes déployés par les entreprises, leurs éditeurs restent à la peine sur le sourcing. Mais la plupart s'activent pour se mettre à niveau.
 
Selon la dernière enquête de satisfaction réalisée par le cabinet d'expertise CXP et ERP-infos, les achats seraient le domaine le plus présent dans les ERP et plus généralement dans les progiciels de gestion servant de socle au système d'information des entreprises. Cités par 78 % des 747 répondants, soit 4 points de plus qu'en 2015, ils devanceraient largement la gestion commerciale (70 %) et la comptabilité (69 %). En termes de valeur ajoutée, toutefois, la situation serait moins idyllique. Au classement pondéré (en tenant compte de l'ordre, sur cinq domaines cités), le module achats ne se classe en effet qu'en seconde position, probablement pénalisé par une couverture fonctionnelle incomplète.

Historiquement positionnées sur le volet transactionnel du cycle procure-to-pay (e-procurement, gestion de la chaine logistique, facturation, paiement), les fonctionnalités achats de la plupart des solutions de gestion généralistes sont en effet devenues insuffisantes pour répondre aux besoins croissants d'une fonction en pleine professionnalisation. En particulier, elles couvrent encore mal le cœur du processus de sourcing, ou « sourcing stratégique » (analyse des dépenses, appels d'offres et enchères, gestion des contrats, pilotage de la performance, etc.), le pilier du métier.

acxias est un cabinet de conseil spécialisé dans les études, les formations, l'organisation et le pilotage de projets stratégiques visant à optimiser la performance des organisations achats. Intervenant auprès des plus grands groupes et des institutions publiques, acxias a démontré sa capacité à accompagner de multiples projets d'optimisation des organisations et des systèmes d'information achats d'entreprises de tout secteur : automobile, aéronautique, défense, métallurgie, services, transports, agro-alimentaire, luxe, enseignement-recherche...

 Directeur de la publication :
Thierry Parisot