Les achats indirects,
état des lieux

acxias et Crop and Co ont mené une étude relative à l'organisation des achats indirects en entreprise. Quelle est la part des achats indirects de l'entreprise ? Quels sont les principales catégories d'achats ? Quelles sont les organisations mises en œuvre? Quelques grands enseignements en images.

   

 

Un Livre Blanc issu du Baromètre des solutions e-achats

Sur base des résultats de l'étude Baromètre des Solutions e-achats et e-procurement issus du retour d'enquête de près de 70 directions achats, acxias prépare le Livre Blanc des solutions e-achats et e-procurement, édition 2015-2016. Véritable guide pour faciliter le choix d'un progiciel achat par les Directions Achats et les DSI, cet ouvrage prendra en compte les retours d'expérience des Directions Achats et constituera un annuaire des progiciels achats et P2P Procure to Pay du marché.

 

Lundi 5 octobre à 12h
Les 20 minutes de l'e-achat - web-séminaire 

Baromètre des solutions e-achats et e-procurement, la synthèse    

 

S'inscrire 

 

Quiz achats, l'appli 100% achats 

 

 

La maîtrise des achats indirects, un enjeu stratégique 

 

La première conférence des achats indirects, organisée par les cabinets acxias et Crop and Co, avec le sponsorship de Perfect Commerce, a replacé la maîtrise de ces catégories trop souvent négligées au cœur des enjeux métiers.

 

Aujourd'hui, les entreprises s'intéressent peu aux achats indirects. Pourtant, à en croire les intervenants qui se sont succédé à la tribune, mardi 30 juin, lors de la première conférence entièrement consacrée au sujet, l'enjeu serait de taille.  

 

Bien qu'ils portent sur de faibles montants, ces achats jugés non stratégiques représentent en effet de 65 à 90 % des opérations selon les entreprises et la définition adoptée. Et donc des volumes non négligeables. « Leur mise sous contrôle pourrait permettre de réduire les dépenses indirectes de l'ordre de 5 %, voire jusqu'à 15 % pour certaines familles », a précisé Fabrice Ménelot, président de Crop and co, dès son allocution d'ouverture de la journée.  

 

« Le déploiement d'outils e-achats et e-procurement permet aussi généralement de diviser par deux les coûts de transaction », a poursuivi Bertrand Gabriel, directeur général d'acxias, avant de céder la parole à Philippe Portier, responsable de Master à l'EM Lyon Business School.