Selectica devient Determine
Après les acquisitions de Iasta et B-pack, Selectica change de nom pour devenir Determine. L'éditeur américain en profite pour lancer officiellement sa nouvelle plate-forme Source-to-Pay...
  En savoir plus
Un projet Big data
ne s'improvise pas
Alors qu'un nombre croissant d'entreprises voient le Big data comme un nouveau levier de création de valeur...
  En savoir plus
Ivalua dévoile sa roadmap
A l'occasion de la troisième édition d'Ivalua On Air, son grand raout biennal, l'éditeur a dévoilé les principales innovations de ses prochaines versions...
Solutions e-achats en demi-teinte
Malgré la satisfaction affichée par les exposants, l'édition 2015 du salon Solutions e-achats...
Société Générale
renouvelle son SI achats

Dans le cadre de la mise en place de son nouveau système d'information achats, le groupe financier a retenu BravoSolution pour moderniser le volet source-to-contract...
Performance Achats
fait son entrée

A l'occasion des salons Solutions, Performance Achats a présenté sa plate-forme collaborative de sourcing, lancée cet été avec pour objectif d'aider les entreprises à optimiser leurs dépenses indirectes...
Lancement officiel de Solainn
A l'occasion de sa journée Ambition, mi-octobre, le pôle de compétitivité Systematic Paris-Région a officialisé le lancement de Solainn...
 
Si le zéro papier reste une utopie, la dématérialisation aux achats s'étend progressivement à l'ensemble des documents du processus pour accélérer les traitements et réduire les coûts.  
Tous les éditeurs en sont convaincus : la dématérialisation totale du processus achats est en marche. Si les projets de numérisation se concentrent encore sur les factures fournisseurs, et la réflexion pour étendre la démarche à tendance à s'éterniser, tous les documents de la chaîne purchase-to-pay sont ou seront concernés.

Les entreprises qui n'hésitent plus à franchir le pas sont d'ailleurs de plus en plus nombreuses. En témoigne la dynamique du marché des logiciels et services associés à la dématérialisation, que le cabinet Markess estime à plus de 5,2 milliards d'euros en France après une croissance de près de 10 % par rapport à 2013. Mieux, d'ici à 2016, la hausse devrait se poursuivre à un rythme de 7 % par an, et atteindre les 6 milliards d'euros.

Pourquoi les entreprises commencent-elles par le volet facturation ? D'abord, parce que l'échange de factures au format papier est encore fréquent, conduisant à des difficultés de traitement pour consolider les informations et optimiser la réconciliation avec les commandes. La priorité donnée à la facture tient ensuite à son positionnement, à l'intersection des achats et de la finance, et à son rôle clé dans la chaîne de traitement, en particulier pour déclencher le paiement.

Enfin, la dématérialisation démarre le plus souvent par la facture parce que son format semi-structuré et la présence de mentions obligatoires, imposée par son caractère réglementaire et juridique, facilite la mise en place d'un traitement automatisé. Les gains seraient aussi les plus spectaculaires, avec des économies pouvant atteindre 80 % sur les coûts de traitement, selon la dernière étude du cabinet spécialisé Billentis commanditée par Ricoh.

acxias est un cabinet de conseil spécialisé dans les études, les formations, l'organisation et le pilotage de projets stratégiques visant à optimiser la performance des organisations achats. Intervenant auprès des plus grands groupes et des institutions publiques, acxias a démontré sa capacité à accompagner de multiples projets d'optimisation des organisations et des systèmes d'information achats d'entreprises de tout secteur : automobile, aéronautique, défense, métallurgie, services, transports, agro-alimentaire, luxe, enseignement-recherche...

 Directeur de la publication :

Isabelle de Ligniville, directrice de la communication